BACK, Camille

Doctorante contractuelle – Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 Mél : camille.back@univ-paris3.fr

Domaine de recherche : Féminisme chicano, théories queers, théories féministes décoloniales, performance et performativité, utopie, queer of color politics, Gloria Anzaldúa, Cherríe Moraga, Chela Sandoval, José Esteban Muñoz

Thèse de Doctorat :

Publications

/ À paraître : “« We are your linguistic nightmare ». Enjeux politiques du langage bâtard et du métissage dans les autohistorias-teorías de Gloria Anzaldúa” dans Trait d’union, n° 8 (2018) : Fertilisations croisées dans les arts, médias et langues.

/ À paraître : “Le refus de la citation dans Te haré invencible con mi derrota d’Angélica Liddell : pour une politique de l’évocation” dans Pandora, n°14 (2018) : Nouvelles pratiques de la citation dans le monde hispanique et hispano-américain contemporain. (Myriam Ponge et Marie Salgues, coord.)

COMMUNICATIONS

À venir, 27-31/08/18 : « “Call me de las otras”. Gloria Anzaldúa : vers une généalogie alternative des théories queer », colloque « Construction et transmission des savoirs lesbiens : apports et sources d’inspiration », 8e Congrès International des Recherches Féministes dans la Francophonie (CIRFF)

À venir, 17-19/05/18 : « Unsettling Dominant Narratives: Borderlands/La Frontera as a pathway toward a “new” perspective on queer theory », colloque « El Mundo Zurdo : Borderlands 1987-2017 », organisé par The Society for the Study of Gloria Anzaldúa, Trinity University, San Antonio, Texas

À venir, 2-4/05/18 : « “We are the queer groups” : De “La Prieta” à Borderlands/La Frontera, lire l’autohistoria-teoría comme performance et “nouvelle” perspective critique sur la queer theory », colloque « L’art queer de la performance / Queer Art Performance », Université du Québec à Montréal

22/06/17 : « “We are your linguistic nightmare” : enjeux politiques du langage bâtard et du métissage dans les autohistorias-teorías de Gloria Anzaldúa », journée d’étude Fertilisations croisées dans les arts, médias et langues, organisée par Traits d’union – la revue des jeunes chercheurs de Paris 3