Agenda

Les séminaires du Centre de Recherche sur l’Espagne Contemporaine ont lieu traditionnellement l’avant-dernier ou le dernier vendredi du mois, d’octobre à juin (17H-19H).

Calendrier des séances 2020-2021

  • 2 octobre Rentrée. Marie Salgues (Sorbonne Nouvelle, CREC) : « Eugenio Aviraneta: de la red de espionaje a la red de estudios ».
  • 23 octobre : Evelyne Ricci (Sorbonne Nouvelle, CREC) : « La politique culturelle franquiste et les réseaux culturels européens ».
  • 27 novembre : Alberto José Esperón Fernández (doctorant de l’Université Complutense de Madrid) : « Redefiniendo los límites de la comunidad afrancesada. Tras las redes de un fenómeno complejo ».
  • 18 décembre : Raquel García Fuentes (U. Pablo de Olavide. Séville) :
    « La dramaturgia de Gyp en la esfera hispana e internacional: redes y circulación de sus traducciones al español ».
  • 29 janvier : Présentation des doctorantes Aliénor Asselot : « La configuration visuelle de l’enfance en Espagne au XIXe siècle (1840-1900) Mallory Sanchez : « Le pouvoir au féminin : identité, rôle politique et images de la régente Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine (1885- 1902) ».
  • 19 février : Laurent Martin (Sorbonne Nouvelle, ICEE – Intégration et Coopération dans l’Espace Européen – EA 2291) : « Réseaux culturels. Réflexions historiennes à partir de quelques cas contemporains »,
  • 26 mars : Laurie-Anne Laget  (U. Paris Sorbonne, CRIMIC) : « La vie littéraire en réseaux ».
  • 30 avril : Présentation des doctorantes Isabelle Diez : « Le flamenco au cinéma sous la seconde République Espagnole : continuités et innovations 1931-1939 » / Patricia Garcia Ocaña : « Le roman graphique espagnol, mémoire (s) de la guerre civile et du franquisme ».
  • 28 mai : Melissa Lecointre (Sorbonne Nouvelle, CREC) : « Poésie et réseaux : les nouvelles circulations poétiques à l’ère d’internet ».
  • 25 juin : Laurence Cossu-Beaumont (Sorbonne Nouvelle, CREW – Center for Research on the English-speaking World – EA 4399) : « L’agence littéraire Bradley à Paris (1920-1980) : circulation, transferts et réseaux transatlantiques ».

Calendrier des séances 2019-2020

  • 18 octobre 2019 : Rentrée
  • 22 novembre 2019 : Margarita Marquez Padorno (U. Complutense de Madrid), « Una red triangular Atlántica: intercambios intelectuales y culturales entre España, Argentina y Estados Unidos durante el primer tercio del siglo XX ».
  • 13 décembre 2019 : Ivanne Galant, Marie Salgues et Jorge Villaverde (Paris 13, Sorbonne Nouvelle, Paris Sorbonne). Présentation du projet « Des hispanistes en voyage, création d’une banque d’archives orales ».
  • 31 janvier 2020 : Marion Billard (doctorante Sorbonne Nouvelle). Présentation du travail doctoral : « Mises en réseau des mémoires testimoniales publiées des terrorismes etarra et islamiste (11-M) dans l’Espagne ultracontemporaine ».
  • 28 février 2020 : Ainhoa Gilarranz, Post-doctorante, « Reconstruyendo un mapa relacional: el caso de los Madrazo durante el reinado de Isabel II ».
  • 27 mars 2020 : Laurent Martin (Sorbonne Nouvelle, ICEE – Intégration et Coopération dans l’Espace Européen – EA 2291). « Réseaux culturels. Réflexions historiennes à partir de quelques cas contemporains »,
  • 17 avril 2020 : Evelyne Ricci (Sorbonne Nouvelle), « Le théâtre espagnol et les réseaux culturels européens ».
  • 29 mai 2020 : Aliénor Asselot (doctorante Sorbonne Nouvelle). Présentation du travail doctoral: « La configuration visuelle de l’enfance en Espagne au XIXe siècle (1840-1900) ».
  • 26 juin 2020 : Marie Salgues (Sorbonne Nouvelle), « Eugenio Aviraneta: de la red de espionaje a la red de estudios ».

Planning de la salle A210 de la Maison de la Recherche


Thématique pluriannuelle 2017-2022
Les réseaux : (d)écrire les liens, (dé)construire les structures.

La question des antagonismes, qui constituait notre thématique précédente, a fait apparaître des zones de porosité et de transferts là où semblait s’imposer la binarité d’oppositions tranchées. En effet, ce n’est que récemment que les historiens et plus largement les spécialistes du domaine hispanique ont commencé à étudier ces zones grises, qu’à leur échelle les réflexions du CREC ont mises au jour en dépassant certains antagonismes.
Dans ces zones grises, nous avons pu constater l’existence de réseaux très actifs mais auxquels il n’a pas été prêté attention jusqu’à présent parce que relevant de faits et de pratiques culturels considérés comme marginaux ou mineurs.
L’histoire culturelle à laquelle reste attaché le CREC s’avère être le cadre pertinent pour explorer ces phénomènes de circulation, transferts et constitution en réseaux

Il s’agira donc pour nous de cartographier les parcours, les liens, les traces, autrement dit les réseaux qui se tissent de façon plus ou moins éphémère autour d’une œuvre, d’une notion, d’une personne (artiste, homme politique, écrivain) puis dans un second temps d’analyser comment à un instant T ils configurent des ensembles signifiants, des dispositifs, des trames, soit un paysage culturel en mouvement.

Le déroulement des activités liées à cette thématique peut être consulté dans l’agenda des séminaires mensuels et dans les annonces des manifestations.